60px

451px

Amadeus

Blog

Pour des océans sans plastique, commençons par adopter un bureau sans plastique

Sabine Hansen Peck

SVP People, Culture, Communication & Brand, Amadeus

Choisissez votre langue. Cet article est disponible dans plusieurs langues.

Tout est parti d'une discussion au sein de notre réseau de femmes à Dubaï le 30 octobre 2018. Lors de ma dernière visite au Moyen-Orient, entre sandwiches et débat animé, nous échangions sur l'impact que nous exerçons au-delà de nos vies professionnelles dans nos communautés et sur l'environnement. Nos regards se sont inévitablement tournés vers les nombreuses bouteilles d'eau dans la salle, toutes en plastique.

L'idée d'y remédier était née ! Bon nombre d'entre nous ont vu le documentaire Planète bleue ,
 commenté avec brio par David Attenborough, qui a contribué à faire de la pollution plastique une priorité internationale. Cependant, si nous jetons un regard naïf sur notre conduite personnelle, il nous arrive d'agir comme si notre propre comportement et ces images n'avaient rien à voir. 

Quelques mois ont passé et nous avons lancé « Green is the new Blue », un mouvement écologique à l'échelle de l'entreprise, qui regroupe l'ensemble des 19 000 employés d'Amadeus dans plus de 190 pays dans le monde. Le mouvement consiste en plusieurs défis écologiques à l'échelle de l'entreprise, en lien avec des thèmes environnementaux spécifiques : #plasticfree pour réduire sa consommation plastique, #resourcewise pour une mobilisation intelligente des ressources, #greenonholiday pour adopter un comportement écologique en vacances et #zerowaste pour se lancer dans l'aventure du zéro déchet. Les employés sont incités à relever le défi et à partager leurs expériences via notre outil de réseau social à l'échelle de l'entreprise.

Notre premier défi, #plasticfree, vise à réduire la quantité de plastique que nous utilisons sur notre lieu de travail comme à la maison. À la fin de la première semaine seulement, nous avons vu certains collègues partager leurs idées avec enthousiasme et, plus important encore, appliquer immédiatement bon nombre d'entre elles ! Depuis l'installation de poubelles à compost à Sophia Antipolis jusqu'au retrait de toutes les bouteilles en plastique, pailles en plastique et poubelles à papier à doublure plastifiée à Dubaï et Madrid, en passant par les distributeurs qui n'acceptent que des tasses réutilisables à Bangalore.  La liste est longue, l'enthousiasme fait plaisir à voir - et se révèle contagieux ! De nombreux employés ont relevé le défi en-dehors de leur lieu de travail et ont mis leurs familles à contribution. Des recettes de yaourts maison s'échangent et nous découvrons certains champions, qui parviennent à faire leur plein de courses en se passant complètement de plastique.

Aujourd'hui, nous célébrons chaleureusement la Journée mondiale de l'environnement et nous pensons également qu'une seule journée ne suffit pas pour sensibiliser à ce sujet important. Outre apporter des solutions à nos clients pour les aider à réduire  leur consommation de carburant 
 et adhérer à l'engagementNeutralité Climatique Maintenant des Nations Unies, 
 nous sommes persuadés que le changement sera uniquement effectif si les individus et les institutions unissent leurs actions et suivent le même chemin.

De nombreuses actions à l'échelle individuelle font toute la différence. Bien souvent, nous n'avons pas conscience de notre impact. Nous avons calculé que si chacun de nos 19 000 employés utilisait une seule bouteille en plastique par jour pendant une année, l'ensemble de ces bouteilles réuni serait équivalent à une distance de plus de 1 560 kilomètres, soit supérieure à la distance entre Londres et Florence, Los Angeles et Portland ou Singapour et Bangkok ! Et alors, si chaque individu acceptait de faire un seul changement tout simple, à savoir refuser d'utiliser une bouteille en plastique par jour ? Cela nettoierait déjà beaucoup de déchets plastiques en théorie.

Je suis convaincue qu'au final, nous avons tous le choix : faire partie du problème ou faire partie de la solution.

Chez Amadeus, nous tenons absolument à faire partie de la solution, voilà pourquoi nous nous embarquons dans le défi « Green is the new Blue ».  Je vous donnerai plus d'informations à ce sujet en octobre. Affaire à suivre !

Logo de Green is the new Blue

Mots-clés

Bureau, Responsabilité sociale, Durabilité environnementale, Relations avec l'industrie, Nations Unies


Cet article est également disponible dans ces langues: Anglais, Allemand