60px

451px

Amadeus

Blog

La maturité numérique compte dans un paysage aéroportuaire compétitif

Margarita de Lucas

Directrice du marketing & des communications, Airport IT, Amadeus

La compétition intense à laquelle se livrent les acteurs du secteur du voyage avides de croissance est en passe de gommer les frontières traditionnelles de la concurrence. Les conséquences de ce phénomène pour les modèles économiques aéroportuaires et leurs partenaires de l'écosystème aéroportuaire sont devenues tangibles à plusieurs niveaux.

Les aéroports desservant plus de 25 millions de passagers par an avec au moins 25 % de trafic de correspondance font face à une concurrence accrue de la part des aéroports nationaux, des plateformes régionales et des « méga plateformes » internationales. À l'autre extrémité, on trouve des aéroports plus modestes, souvent en proie à de virulentes batailles régionales pour attirer et pérenniser les compagnies aériennes.

La technologie numérique apporte aux aéroports une mine d'opportunités nouvelles et des moyens de se différencier des concurrents. Par exemple, de nouveaux flux de recettes dérivés de services hauts de gamme, une performance opérationnelle optimisée et une meilleure expérience des passagers auront pour conséquence une proposition de valeur plus attractive pour les clients des compagnies aériennes.

La pression d'optimiser l'infrastructure et les finances de l'aéroport

Le caractère évolutif de la concurrence inter-compagnies aériennes et les modèles commerciaux en pleine mutation causent davantage de stress sur les modèles aéroportuaires établis. Les attentes des passagers comme des compagnies aériennes, relayées par les progrès fulgurants des technologies mobiles et numériques, suscitent dans les aéroports un ensemble de besoins physiques et désormais numériques radicalement différent d'il y a 10 à 15 ans. Parallèlement, les aéroports demeurent par nature des activités à forte intensité de capital. Même si la structure de propriété des aéroports peut influencer les perspectives commerciales, tous les aéroports sont soumis à une pression pour en faire davantage avec leurs infrastructures actuelles, tout en optimisant le coût total de leurs opérations.

Le moment charnière pour que les aéroports adoptent la technologie numérique

Des signes attestent d'efforts croissants pour définir une approche coordonnée de la numérisation.  Un bon exemple est l'initiative NEXTT (New Experience in Travel and Technologies). Développée en partenariat entre AITA et le Conseil international des aéroports, l'objectif de NEXTT consiste à trouver d'éventuels moyens d'intégrer les systèmes et d'améliorer les opérations le plus sûrement, efficacement et durablement possible pour le bénéfice des passagers et du secteur. Cependant, la plupart des aéroports ont dû tracer eux-mêmes leur propre carte routière numérique, laissant la meilleure pratique encore indéfinie. Les modèles commerciaux aéroportuaires existants et les infrastructures physiques et informatiques en rapport sont à un tournant
, puisqu'ils n'ont tout simplement pas été conçus pour gérer le volume de passagers ni la diversité des besoins des clients que rencontrent les aéroports aujourd'hui.

Les changements culturels ne doivent pas être sous-estimés

Dans leur effort d'application des programmes de transformation numérique, les aéroports sont confrontés à un certain nombre d'obstacles à l'investissement numérique. Même si le coût de mise en œuvre représente inéluctablement un facteur de taille, les inhibiteurs de transformation numérique ne se limitent en aucun cas aux facteurs « tangibles ». Les questions « intangibles » liées à l'intégration de concepts numériques dans une force de travail analogique ne doivent pas être sous-estimées et, dans bien des cas, demandent différents modes de travail qui peuvent ne pas cadrer avec l'âge, les aptitudes et les capacités de la main d'œuvre existante.

Dans ce contexte de paysage varié, le modèle de maturité numérique aéroportuaire d'Arthur D. Little sert de cadre pour évaluer les différents niveaux de maturité numérique aéroportuaire. Il peut également servir à souligner les considérations clés que les aéroports doivent prendre en charge, car elles augurent d'inévitables transformations commerciales, tout en préservant la sécurité et la continuité des opérations en cours.

C'est dans un tel contexte que le rapport Transformation numérique aéroportuaire : De la performance opérationnelle à l'opportunité stratégique
 met en avant le rôle que les technologies Aéroport 4.0 peuvent jouer. Non seulement en aidant les aéroports à optimiser le coût total de leurs opérations aéroportuaires, mais également en permettant l'amélioration des propositions de valeur de l'aéroport.

 

Téléchargez le document pour découvrir plus d’informations !

Téléchargez le livre blanc